Écriture scientifique et réforme de l’orthographe française

Scientific writing and the modified French spelling – French spelling is tricky. A number of modifications were designed back in 1990 but are still struggling to become common practice, especially in scientific writing. Highlights and links below.

La réforme de l’orthographe française date de… 1990 ! Contrairement aux rumeurs qui peuvent courir à son sujet, elle n’a pas “supprimé l’accent circonflexe”  ni l’accord des noms composés. Mais elle va dans le sens d’une simplification possible (jamais obligatoire). Ci-dessous, les principaux points et des liens utiles.

Publiée au Journal officiel en 1990, l’orthographe rectifiée est la référence, dans les manuels scolaires par exemple, depuis 2008 (!). La page Wikipedia consacrée à la “rectification orthographique” contient un tableau particulièrement limpide des principaux changements. Personnellement je l’ai imprimé et accroché au-dessus de mon écran d’ordinateur.

Voici les changements qui me semblent le plus significatifs:

  • les tirets aux chiffres écrits en lettre : plus de prise de tête, on en met partout. Ex : sept-cent-trente-et-un.
  • L’accent circonflexe : il peut dispaitre sur i et u sauf dans les terminaisons verbales du passé simple et du subjonctif (nous pûmes, qu’il fît) et en cas d’homonymie : (du/dû, sur/sûr…). Je crois que nos logiciels de traitement de texte font ça très bien.
  • Un certain nombre de mots composés sont soudés, en particulier quand le premier élément vient du grec ou du latin (macro, auto, bio…). On était déjà censé souder ces mots composés comme biocarburant, agroalimentaire, ou néorural. A présent la règle qui voulait qu’on conserve le tiret en cas de difficulté de prononciation (co-auteur, micro-organisme) est relâchée et microorganisme est autorisé. Cette règle est détaillée sur cette page Wikipédia, et plus clairement à mon sens, dans ce tableau qui vient du Québec.
  • Événement  peut s’écrire évènement comme d’autres mots où l’accent (aigu) ne correspond pas à la prononciation (par exemple règlementation).
  • Enfin, l’ancienne orthographe est toujours valide, la rectification dit simplement que les deux deviennent possibles. Ainsi, une secrétaire de rédaction de revue m’a indiqué que lors de la relecture d’épreuves, elle s’assurait de la cohérence de l’orthographe du même mot ou de ses variations (il parait, disparaître…) tout au long d’un article, mais qu’elle n’impose pas que toutes les rectifications soient appliquées ou écartées.

Il y a quelques années j’avais déconseillé à un doctorant d’appliquer la libérale réforme de l’accent circonflexe dans le manuscrit de sa thèse. Je soupçonnais la sociologie académique de conservatisme linguistique… Moi la première ! Mais je me rends compte que je suis de moins en moins “choquée” quand je lis un texte où la réforme est appliquée. Et vous, qu’en pensez-vous ?

 

 


Marie Plessz

Sociologue, j'étudie les pratiques alimentaires, les parcours de vie et les inégalités sociales. Sociologist, I study food practices, the lifecourse and social inequalities.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search