Alimentation en lutte

Repas collectif
Dans la maison des réfugiés, repas de soutien aux grévistes de la RATP du XIVe arrondissement de Paris

J’ai pris cette photo le 7 janvier 2020. Je participais à un déjeuner de soutien aux grévistes contre le projet de réforme des retraites.

On the 7th of January I joined a lunch in support to bus drivers who had been on strike since december 5th against the draft reform of the French pension system. More than 50 people, students, neighbours, yellow vests gathered in the Home for refugees bd Jourdan.

Les conducteurs de bus, tram, métro et RER de la région parisienne sont massivement en grève reconductible illimitée depuis le 5 décembre. Beaucoup de salariés espèrent que le blocage des transports qu’ils provoquent pèsera sur l’issue de ce conflit social majeur.

Aussi des gilets jaunes du XIVème arrondissement de Paris  et des étudiants en sciences sociales du campus Jourdan de l’ENS(où est situé le Centre Maurice Halbwachs) ont décidé d’organiser un déjeuner pour les soutenir.

Ce déjeuner a eu lieu dans la toute nouvelle Maison des réfugiés, ouverte cet été par la Ville de Paris et Emmaüs et qui se situe au 50 bd Jourdan – de l’autre côté de la rue pour les chercheurs et étudiants du Centre Maurice Halbwachs. Un lieu convivial et accueillant, où prendre un café, se poser avec un livre, faire sa lessive, ou se réunir.

Nous y avons trouvé des tables et des chaises pour cinquante personnes, des assiettes et des couverts pour tout le monde (des vrais, pas des jetables), une cuisine où réchauffer les plats et faire la vaisselle… Les Gilets jaunes avaient préparé un chili con carne, les étudiants de Jourdan un couscous végétarien (et au passage, hallal). Chacun est arrivé avec un peu d’entrée, de dessert ou de boissons. Tout était bien organisé: une table pour le sucré, une table pour le salé, une pour les boissons. il y avait même des pichets pour servir de l’eau à tout le monde – et du vin.

Les discours sont restés brefs. Nous avons mangé ensemble, en discutant avec des personnes que nous n’aurions pas croisées en d’autres circonstances. Et puis le temps de la lutte a repris le dessus, les grévistes RATP sont partis vite pour aller soutenir un collègue qui faisait face à une procédure disciplinaire.

Nous avons tous senti que ce moment de commensalité nous avait donné des forces, de l’élan, avait créé du lien entre nous.  Mais ce lien n’est pas né de nulle part: ce déjeuner a été possible parce que quelques gilets jaunes et étudiant.es de Jourdan ont passé du temps avec les agents RATP sur le piquet de grève du dépot de bus situé près de la Porte d’Orléans, dès 5 heures du matin. Il a été possible parce que des gens ont cuisiné d’énormes marmites, puis ont fait la vaisselle, rangé et nettoyé.

Et Martin Bruegel a immédiatement fait le parallèle avec ses archives…

photo d'une soupe communiste pour des grévistes ardoisiers
Une photo transmise par Martin Bruegel: Grève des ardoisiers de TRELAZE, soupe communiste, le réfectoire. 1913

Végétarisme et véganisme, autour de la notion de conversion : une présentation de Laurence Ossipow

Anthropologist Laurence Ossipow gave a talk on vegetarianism and veganism and the concept of converstion on May 16th 2018. This concept sheds light on some of the common points and commonalities between these two food-related practices.

Laurence Ossipow, anthropologue, professeure à la Haute école du travail social de Lausanne, présentait le 16 mai ses travaux sur le végétarisme dans le cadre du séminaire « Approches contemporaines de la conversion» animé par Patrick Michel (CMH, Paris) et Jean-Philippe Heurtin (SAGE, Strasbourg).

L’enjeu du séminaire, pour Patrick Michel et Jean Philippe Heurtin, est d’éprouver le concept de conversion à d’autres domaines que la religion. En matière religieuse en effet, la sociologie semble avoir fait le tour de la question : les apports théoriques de la notion semblent bien connus, et sur le plan méthodologique tous les récits de conversions se ressemblent. Mais ce concept permet-il de jeter un éclairage fécond quand on l’applique à d’autres objets ? Continuer la lecture de « Végétarisme et véganisme, autour de la notion de conversion : une présentation de Laurence Ossipow »

L’alimentation dans l’œuvre d’Ibn Khaldun

Coline Ferrant, membre de Solal actuellement en thèse à Northwestern University, partage avec nous sa lecture de la Muqaddima d’Ibn Khaldun. Elle montre qu’aux yeux de ce savant du XIVe siècle, l’alimentation était au fondement de la société humaine.

Si vous utilisez ce texte, merci de citer sa référence:

Ferrant Coline, Food in Ibn Khaldun’s Muqaddimah, Solal Sociologie de l’alimentation [blog], https://solal.hypotheses.org/426.

Food in Ibn Khaldun’s Muqaddimah

Muqaddimah, written by late 14th century North African Arab thinker Ibn Khaldun, is an early attempt at universal history, an endeavor to « explain such various aspects of civilization that affect human beings in their social organization, as royal authority, gainful occupation, sciences, and crafts, (all) in the light of various arguments that will show the true nature of the varied knowledge of the elite and the common people, repel misgivings, and remove doubts »[i].

In this creative reflection, I examine the place of food in Muqaddimah. Through an integrated narrative based on selected extracts from the whole source, I demonstrate that for Ibn Khaldun, food actually undergirds humanity and society. Continuer la lecture de « L’alimentation dans l’œuvre d’Ibn Khaldun »