Paru! “Meal times and synchronization: A cross-metropolitan comparison between Santiago (Chile) and Paris (France)”

Cet article est la première publication d’un projet comparatif entre la France et le Chili sur les rythmes et la synchronisation des repas, financé par le programme ECOS-Chili:  http://www.univ-paris13.fr/cofecub-ecos/ecos-sud.  Il est issu de la collaboration entre plusieurs équipes françaises et chiliennes. Il s’appuie sur les données de la cohorte SIRS (Santé, Inégalités et Ruptures Sociales) pour la France  et de la Encuesta de Comensalidad en Adultos de la Región Metropolitana pour le Chili.

https://doi.org/10.1016/j.soscij.2019.02.007

Cet article étudie la dimension temporelle des repas. Plus précisément, il compare les horaires de repas et leurs déterminants sociaux dans deux métropoles, Santiago (Chili) et Paris (France). Le matériel empirique est tiré de deux sources de données comparables: Encuesta de Comensalidad en Adultos de la Región Metropolitana (Santiago, Chili) et Santé, Inégalités et Ruptures Sociales (Paris, France). La recherche met en évidence les similitudes et les disparités entre Santiago et Paris en ce qui concerne les horaires et la synchronisation des repas. Les deux métropoles partagent un schéma similaire marqué par trois pics majeurs répartis au cours de la journée, qui correspondent au petit-déjeuner, au déjeuner et au dîner. Que ce soit à Santiago ou à Paris, le déjeuner est plus synchronisé que le dîner, pour des raisons liées aux rythmes professionnels et scolaires. Le dîner, cependant, démontre un important effort de coordination en faveur de la famille. Cette comparaison met également en évidence d’importantes disparités entre les deux métropoles en ce qui concerne les horaires des repas, l’amplitude de la synchronisation et les caractéristiques sociodémographiques qui expriment un rapport différent à la nourriture et aux normes alimentaires: négocié à Santiago et rigide à Paris. Ces différences ne concernent pas seulement les besoins nutritionnels (contenu, fréquence, rythme des repas, lieu et convivialité), mais aussi les finalités familiales et éducatives. Ils expriment des normes culturelles en matière d’alimentation et de consommation en fonction des organisations économiques et du niveau de développement.

This paper investigates the temporal dimension of meals. Specifically, it compares mealschedules and their social determinants in two metropolises, Santiago (Chile) and Paris(France). Our empirical material is drawn from two comparable data sources: Encuesta deComensalidad en Adultos de la Región Metropolitana (Santiago, Chile) and Santé, Inégalitéset Ruptures Sociales (Paris, France). Our research highlights cross-metropolitan similari-ties and disparities between Santiago and Paris regarding meal times and synchronization.Both metropolises share a similar and marked three-meal pattern. Three major peaks dis-tributed throughout the day correspond to breakfast, lunch, and dinner. Both in Santiago andParis, lunch is more synchronized than dinner, for reasons pertaining to professional andschool rhythms. Dinner, however, demonstrates an important coordination effort towardsthe synchronization of social time within the family. However, this comparison also high-lights important disparities between the two metropolises regarding meal schedules, theamplitude of synchronization, and sociodemographic patterns that express a differentrelationship to food and eating norms: negotiated in Santiago and rigid in Paris. These dif-ferences not only refer to nutritional requirements (content, frequency, pace of the meals,place and commensality) but also to familial and educational purposes. They express cul-tural norms regarding food and eating according to economic organizations and level ofdevelopment.