Enquête Coralim

CORALIM Enquête participative sur la socialisation alimentaire et corporelle

Pilotée par l’Institut national de la recherche agronomique et environnementale (INRAE) en partenariat avec le CNRS et des établissements scolaires  d’éducation prioritaire, l’étude CORALIM est soutenue par un ensemble d’institutions publiques et éducatives (Ville de Paris, Établissements scolaires, Maison du Geste et de l’Image (MGI), Institut National pour la Jeunesse et l’Education Populaire (INJEP)).

L’étude CORALIM porte sur la construction des représentations et pratiques alimentaires, corporelles et physiques au fil de l’enfance et la jeunesse, et vise à mieux comprendre la genèse des styles et des rythmes de vie quotidiens. A travers ces objets elle permet de travailler sur la différenciation sociale et genrée des pratiques ainsi que les inégalités sociales, y compris en situation de migration. Plus de 1000 enfants et adolescents ont participé au dispositif en France et en Europe depuis 2010. Avec 10 ans de recul, l’enquête se poursuit désormais à des âges ultérieurs auprès de ses premiers participants devenus majeurs, et s’ouvre à d’autres jeunes de leur génération. Elle explore spécifiquement la différenciation sociale dans l’enfance et la jeunesse, à travers la socialisation alimentaire familiale, les représentations corporelles, la répartition des tâches masculines/féminines, le rapport à la cantine scolaire et à la restauration collective, la formation des goûts, et notamment les processus d’acculturation alimentaire chez les descendants de migrants. Dans le contexte de l’épidémie de Covid 19, un volet exceptionnel sur le vécu du confinement chez les jeunes et les enfants, questionne le ressenti de la situation et les changements imputables dans la vie quotidienne, l’alimentation, les études et les relations sociales.

CORALIM est une étude participative dans le cadre de projets scientifiques et pédagogiques en partenariat avec des établissements scolaires de l’académie de Paris. Les chercheurs collaborent avec des enseignants et des élèves sur l’élaboration d’outils de collecte innovants, ainsi qu’avec des artistes comme la photographe Hortense Soichet, la chorégraphe Nathalie Quoniam et la Maison du Geste et de l’Image dans l’exploration de la construction du rapport au corps à l’adolescence. La méthodologie CORALIM articule des approches complémentaires qualitatives et quantitatives (Mixed methods) et s’appuie sur un dispositif d’enquêtes répétées, initié en 2010 à l’INRA. Le terrain combine des temps d’observation et de recueil déclaratif par questionnaire internet et par entretiens collectifs (focus group). Le dispositif d’ensemble ménage à la fois des espaces de réponses individuelles et des échanges interactifs entre les élèves, les amenant à participer à l’analyse de leurs propres pratiques et à partager leurs points de vue en se dégageant des idées reçues habituelles sur le sujet. Ce terrain met à l’épreuve les catégories habituellement utilisées dans les enquêtes quantitatives et explore des techniques d’enquête innovantes, en confrontant les enquêtés au matériau recueilli sur leurs propres pratiques. La poursuite du terrain sur différentes vagues de collecte (2010, 2012, 2014, 2016, 2020) ajoute une dimension longitudinale permettant de suivre l’évolution des pratiques et discours des jeunes qui ont participé dans leur enfance à l’enquête internet initiale, puis à d’autres vagues de collecte.

Publications de l’enquête CORALIM

Tichit C., Comoretto G., Maurice A. (2021). Gouters et friandises : valeur et usages sociaux des aliments informels à l’école. pp 291-320, In : Cardon P. , Iulio S., « Cantine et friandises. L’école et l’alimentation des enfants ». Collection Tables des Hommes, Presses Universitaires de Tours, 357 p. (sous presse)

Tichit C. (2020), Cuisine et organisation domestique en migration. Résultats de l’enquête Coralim. Numéro thématique : Migration et parentalité. n°134. 1er trimestre 2020. pp 103-111. Revue des politiques sociales et familiales, https://hal.inrae.fr/hal-02965494

Tichit C. (2020), Structuration socioculturelle des représentations enfantines de la cantine : résultats d’enquête auprès d’enfants de migrants, in  Comoretto G, Lhuissier A., Maurice A. (dir), « Quand les cantines se mettent à table… Commensalité et identité sociale », Quaé / Educagri, coll. Sciences en partage, 160p.

Regnier, F.; Le Bihan, E.; Tichit, C.; Baumann, M. (2020), Adolescent Body Dissatisfaction in Contrasting Socioeconomic Milieus, Coming from a French and Luxembourgish Context. Int. J. Environ. Res. Public Health 2020, 17, 61.

Wang S., Tichit C. (2019), Journée d’étude « Alimentation en migration. Enjeux de santé, de transmission et d’acculturation », Portes ouvertes du CNRS, Ecole Normale Supérieure, 9 octobre 2019. https://80ans.cnrs.fr/evenement/alimentation-en-migration-enjeux-de-sante-de-transmission-et-dacculturation/

Tichit, C. , Maurice A. (2019), C’est l’heure du goûter, des friandises à l’école pour le lien social, in Alimentation des enfants : quand les chercheurs se mettent à table, D Dossier de presse de l’INRA, octobre 2019, https://inra-dam-front-resources-cdn.brainsonic.com/ressources/afile/455781-fc08d-resource-telecharger-le-dossier-de-presse-alimentation-des-enfants-quand-les-chercheurs-se-mettent-a-table.pdf

Ourane Mathilde, (2019), Rapport d’étude CORALIM sur la différenciation sociale des pratiques sportives adolescentes.  Stage sur le Projet Sporalim-INJEP février-aout 2019, Rapport de stage de Master 2 Démographie, Université de Strasbourg), septembre 2019

Ouvrard, Emilie, (2019), Rapport d’étude CORALIM sur les préférences et dégouts alimentaires de cantine (L3, Nutrition, Université Aix-Marseille), Stage sur le Projet Cantinégalité, Paris-Emergence, mars-avril 2019

Tichit, C. (2017). CORALIM : Dispositif de collecte multiple auprès d’enfants et d’adolescents. ANF QUESTIO. Réseau méthodologique MATE CNRS, 20p. (Cours).

Chéron, Eléonore, (2017), Genre et forme scolaire du contrôle des corps. Mémoire de Master, Etudes sur le Genre, Université Paris 8, novembre 2017, 122 p.

Chéron, Eléonore, (2017), Rapport de stage à l’INRA sur l’enquête Coralim, Master Etudes sur le Genre, Université Paris 8, juillet 2017, 72 p.

Exposition « En quête du Corps, Exposition Scientifique et Artistique. » (2016). Réalisation du Projet Participatif CORALIM-INRA et de la Classe de 6ème3 du Collège Mozart, Paris 19ème. Tichit, C. (Direction scientifique), Soichet, H. (Direction artistique), Chéron, E. (Coordination). Canal de l’Ourcq, Péniche Grande Fantaisie, juin 2016.

Tichit, C. (2016). Les rôles sexués au cœur de la socialisation domestique familiale. In: Jacquemin M., Bonnet D., Deprez C., Pilon M., Pison G. dir., Etre fille ou garçon, regards croisés sur l’enfance et le genre (p. 225-245). Questions de Populations (N°1, 2017). Paris, FRA : INED – Institut National d’Etudes Démographiques. 264 p.

Tichit, C. (2015).  “From Square Meal at Home to Secret Snack with Friends: Kids’ Vision of Eating (a survey in Parisian schools, France)) », Anthropology of food [Online], 9 | 2015, Online since 24 October 2015, URL : http://aof.revues.org/7883

Tichit C., (2014), “The onset of social class tastes among children of migrants in France. Competing food patterns in the context of migration.” University of California Berkeley, ISSI Working Papers Online. 6p, Jan. 2014, http://escholarship.org/uc/item/8r8073p6

Tichit, C. (2013), « Le repas et les mots pour le dire. La détermination sociale des discours enfantins sur le repas familial », pp215-244 ; in Lhuissier A., Depecker T., Maurice A., La juste mesure. Éléments pour une sociohistoire des normes alimentaires, PUR, 401p.

Tichit, C. (2012), « L’émergence de goûts de classe chez les enfants de migrants. Modèles concurrents de goûts et pratiques alimentaires », Politix, n°99, pp. 49-76, 2012. http://www.cairn.info/revue-politix-2012-3.htm /

Emmambux, Sarah (2012), Rapport de stage à l’INRA: enquête sur les pratiques alimentaires et physiques des collégiens, Master 2 professionnel Expert Démographe, Université Panthéon Sorbonne – Paris 1, Mai 2012, 74 p.


Auteur : Christine Tichit

Sociologue et démographe, chercheure de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) au Centre Maurice Halbwachs (CMH-ENS Paris Jourdan). Après des recherches sur la famille et les rapports de genre en Afrique à l’Institut de Formation et Recherches Démographique (IFORD, Cameroun) et au Centre Population et Développement (CEPED), elle a travaillé sur les représentations de la parentalité en France à l’Institut National des Etudes Démographiques (INED). Depuis une dizaine d’années elle poursuit ses recherches à l’INRA en sociologie de l’alimentation et coordonne le groupe « Alimentation-Nutrition» de l’Étude Longitudinale Française depuis l’Enfance (ELFE). Dans le cadre de la cohorte Elfe, elle étudie l’allaitement, l’alimentation périnatale et infantile, dans une perspective comparative internationale. Ses recherches actuelles en sociologie de l’alimentation, portent aussi sur le rapport aux normes et la construction des habitudes alimentaires, la différenciation sociale et genrée des pratiques, ainsi que les inégalités alimentaires, en particulier dans l’enfance et en situation de migration. Elle conjugue des approches méthodologiques qualitatives (terrains en milieux scolaires notamment) et quantitatives (cohorte ELFE, SIRS, NUTRINET, US-IFPS2) et participe à plusieurs réseaux de recherche sur les méthodologies biographiques et longitudinales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.