Une histoire des boissons est-elle possible? À la recherche des Drinking studies en France

En complément de la séance introductive au séminaire Sciences sociales et alimentation qui s’est tenue le vendredi 20 octobre 2023, Stéphane Le Bras  (Histoire contemporaine, UCA-Clermont/INRAE) partage une série de références bibliographiques sur l’histoire des boissons.

 

Cette bibliographie sélective permet d’aborder la question de l’histoire des boissons sous l’angle du questionnement de son existence en tant que champ disciplinaire en histoire.

En effet, au-delà de la dimension anecdotique qui l’accompagne parfois, l’étude des boissons souffre de plusieurs entraves à son expansion historiographique. C’est tout d’abord le lien ténu et étroit, quasi étouffant au profit de la seconde, entre l’alimentation liquide et l’alimentation solide qui freine l’émancipation de travaux historiques permettant d’éclairer les sociétés dans lesquelles les boissons s’inscrivent. Ensuite, c’est l’écrasante proportion des travaux sur les boissons alcoolisées, le vin au premier chef, qui invisibilise les autres boissons et détourne l’attention des chercheurs et chercheuses sur des sujets souvent peu et mal connus (l’eau, le café, le chocolat en tant que produits de consommation courante). Enfin, c’est le faible nombre de travaux novateurs en lien avec les thématiques porteuses actuellement en histoire, ainsi que l’absence de réelle synthèse sur les boissons dans l’historiographie française, qui rendent leur étude spécifique lacunaire. Il y a donc un réel espace de recherche à investir et investiguer dans l’historiographie française afin de mettre en lumière les spécificités et les évolutions de flux, réseaux, pratiques en lien avec la production et la consommation des boissons.

Bibliographie indicative :

Aymard Maurice, « Pour l’histoire de l’alimentation. Quelques remarques de méthode », Annales, 30-2-3, 1975, p. 431-444.

Bologne Jean-Claude, Histoire morale et culturelle de nos boissons, Paris, Robert Laffont, 1991, 432 p.

Bonneau Michel, La table des pauvres. Cuisiner dans les villes et cités industrielles (1850-1950), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2013, 414 p.

Bouchet Thomas, Gacon Stéphane, Jarrige François, Nérard François-Xavier, Vigna Xavier (dir.), La gamelle et l’outil. Manger au travail en France et en Europe de la fin du XVIIIe siècle à nos jours, Nancy, Arbre bleu éditions, 2016, 367 p.

Burnett John, Liquid Pleasures: A Social History of Drinks in Modern Britain, London / New York, Routledge, 1999, viii-254 p.

Chazottes Marie-Astrid (dir.), Boire et manger en Provence (Xe-XXe siècles) : étude archéologique et historique de la consommation alimentaire, Editions Mergoil, Collection, “Archéologie Moderne et Contemporaine”, 2023, 238 p.

Collectif, Les boissons, production et consommation aux XIXe et XXe siècles, actes du congrès des sociétés savantes de Perpignan en 1981, Paris, Comité des travaux historiques et scientifiques, 1984, 234 p.

Cronier Emmanuelle, Au menu de la Grande Guerre. L’alimentation au cœur du conflit, documentaire, France 3, 2018.

Daumas Jean-Claude, La révolution matérielle. Une histoire de la consommation (France XIXe-XXIe siècle), Paris, Flammarion, 2018, 594 p.

Dondeyne Christèle, Les cuisines du capitalisme. L’industrialisation des services de restauration collective, Vulaines-sur-Seine, Les Éditions du Croquant, 2016, 270 p.

Dubarry Armand, Le boire et le manger. Histoire anecdotique des aliments, Paris, Jouvet, 1884, vi-256 p. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k298465z

Flandrin Jean-Louis et Montanari Massimo (dir.), Histoire de l’alimentation, Paris, Fayard, 1996, 915 p.

Garrier Gilbert, Histoire sociale et culturelle du vin, Paris, Bordas, 1995, 366 p.-lxiv p.

Gately Iain, Drink: A Cultural History of Alcohol, Penguin, 2008, 560p .

Gautier Jean-François, Histoire du vin, Paris, PUF, collection « Que Sais-Je ? », 1992, 127 p.

Georgeon François, Au Pays du Raki. Le vin et l’alcool de l’Empire ottoman à la Turquie d’Erdogan, Paris, CNRS éditions, 2021, 354p .

Hardy-Seguette Marie, Couleurs café. Le monde du café à la Martinique du début du XVIIIe s. aux années 1860, Rennes, PUR, 2022, 404 p.

Harwich Nikita, Histoire du chocolat, Paris, Desjonquères, 1992, 291 p.

Herlihy Patricia, The Alcoholic Empire. Vodka & Politics in late Imperial Russia, Oxford/ New York, Oxford University press, 2002, vi-244 p.

Knittel Fabien, La fabrique du lait. Europe occidentale, Moyen-Âge-XXe siècle, Paris, CNRS éditions, 2023, 211 p.

Lachiver Marcel, Vins, vignes et vignerons. Histoire du vignoble français, Paris, Fayard, 1988, 714p .

Lecoutre Matthieu, Le goût de l’ivresse. Boire en France depuis le Moyen-âge, Paris, Belin, 2017, 458 p.

Marty Nicolas , Perrier, c’est nous ! Histoire de la source Perrier et de son personnel, Paris, Éditions de l’Atelier, 2005, 252p.

Mérand Jacques, Histoire des boissons, Ed. de l’accueil, 1955.

Nourrisson Didier (dir.), Boire et manger, une histoire culturelle. Actes du colloque du Festival d’histoire de Montbrison des 4-5 novembre 2016, Editions La Diana, 2018, 445 p.

Toutain Jean-Claude, « La Consommation alimentaire en France de 1789-1964 », Cahiers de l’I.S.E.A, Genève, Droz, 5 (11), novembre 1971, p. 1909-2049.

Trentman Frank, An Empire of Things. How we became a world of consumers, from the fifteenth century to the twenty-first, Penguin, 2016, 880 p.

 



Citer ce billet
Solal (2023, 6 novembre). Une histoire des boissons est-elle possible? À la recherche des Drinking studies en France. SOLAL. Consulté le 14 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/ugf2

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search