« Les Humanités dans le texte ». L’allaitement maternel de l’Antiquité à nos jours.

Vendredi 1er décembre, séance introductive des « Humanités dans le texte » à l’ENS-Ulm. Entrée Libre.

Ce nouveau dispositif de l’ENS veut valoriser le cœur même des Humanités, à savoir le travail direct sur les textes : lecture, traduction, explication, interprétation, en replaçant ces textes dans la perspective d’autres disciplines, y compris les plus contemporaines, et en dégageant la portée de ces textes pour aujourd’hui.

La présentation de ce dispositif interdisciplinaire autour de textes anciens s’appuiera sur deux exemples : d’une part la force des images en politique, et d’autre part l’allaitement maternel avec la participation de Christine Tichit du collectif Solal. La séance sera introduite par Marc Mézard, Monique Trédé, Pascal Charvet (mission interministérielle LCA) et Frédéric Worms. Plus de détails ici

 

 


Christine Tichit

Sociologue et démographe, chercheure de l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) au Centre Maurice Halbwachs (CMH-ENS Paris Jourdan). Après des recherches sur la famille et les rapports de genre en Afrique à l’Institut de Formation et Recherches Démographique (IFORD, Cameroun) et au Centre Population et Développement (CEPED), elle a travaillé sur les représentations de la parentalité en France à l’Institut National des Etudes Démographiques (INED). Depuis une dizaine d’années elle poursuit ses recherches à l’INRA en sociologie de l’alimentation et coordonne le groupe « Alimentation-Nutrition» de l’Étude Longitudinale Française depuis l’Enfance (ELFE). Dans le cadre de la cohorte Elfe, elle étudie l’allaitement, l’alimentation périnatale et infantile, dans une perspective comparative internationale. Ses recherches actuelles en sociologie de l’alimentation, portent aussi sur le rapport aux normes et la construction des habitudes alimentaires, la différenciation sociale et genrée des pratiques, ainsi que les inégalités alimentaires, en particulier dans l’enfance et en situation de migration. Elle conjugue des approches méthodologiques qualitatives (terrains en milieux scolaires notamment) et quantitatives (cohorte ELFE, SIRS, NUTRINET, US-IFPS2) et participe à plusieurs réseaux de recherche sur les méthodologies biographiques et longitudinales.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.