Consumption, Food and Taste: Culinary Antinomies and Commodity Culture de Alan Warde. Une recension 20 ans après

Consumption, Food and Taste: Culinary Antinomies and Commodity Culture de Alan Warde (1997)

Coline Ferrant
Observatoire Sociologique du Changement – Sciences Po / CNRS, Northwestern University

Jusqu’au XXe siècle, l’alimentation dans les sociétés industrialisées se caractérise par sa part prépondérante dans le budget des ménages, en particulier pauvres[1], une codification sociale, politique et religieuse stricte (de Garine, 1990 ; Grieco et al., 2008) et une pénurie de l’offre disponible (Bruegel, 2009). Au rebours, la deuxième moitié du XXe siècle semble augurer une ère d’abondance, qui conduirait à l’individualisation des choix et au relâchement des déterminismes sociaux. Le sociologue britannique Alan Warde, dans Consumption, Food and Taste : Culinary Antinomies and Commodity Culture (1997), met ces théories à l’épreuve empirique au moyen d’une étude sur les transformations des pratiques alimentaires au Royaume-Uni de 1968 à 1990. Continuer la lecture de « Consumption, Food and Taste: Culinary Antinomies and Commodity Culture de Alan Warde. Une recension 20 ans après »

L’alimentation dans l’œuvre d’Ibn Khaldun

Coline Ferrant, membre de Solal actuellement en thèse à Northwestern University, partage avec nous sa lecture de la Muqaddima d’Ibn Khaldun. Elle montre qu’aux yeux de ce savant du XIVe siècle, l’alimentation était au fondement de la société humaine.

Si vous utilisez ce texte, merci de citer sa référence:

Ferrant Coline, Food in Ibn Khaldun’s Muqaddimah, Solal Sociologie de l’alimentation [blog], https://solal.hypotheses.org/426.

Food in Ibn Khaldun’s Muqaddimah

Muqaddimah, written by late 14th century North African Arab thinker Ibn Khaldun, is an early attempt at universal history, an endeavor to « explain such various aspects of civilization that affect human beings in their social organization, as royal authority, gainful occupation, sciences, and crafts, (all) in the light of various arguments that will show the true nature of the varied knowledge of the elite and the common people, repel misgivings, and remove doubts »[i].

In this creative reflection, I examine the place of food in Muqaddimah. Through an integrated narrative based on selected extracts from the whole source, I demonstrate that for Ibn Khaldun, food actually undergirds humanity and society. Continuer la lecture de « L’alimentation dans l’œuvre d’Ibn Khaldun »