Paru ! N° spécial “Normes sociales et socialisation alimentaires”

Un dossier de la Revue des politiques sociales et familiales, n° 129-130

Le dossier a été coordonné par Anne Unterreiner et Frédérique Chave. Il est paru en juillet 2019. Les articles sont accessibles en ligne.

Les membres de Solal ont contribué avec plusieurs articles: Continuer la lecture de « Paru ! N° spécial “Normes sociales et socialisation alimentaires” »

Comment se transmet le goût des bonnes choses? Patrimoine, culture et valeurs en héritage.

photo

JOURNEE D’ETUDES ASPECTS DES TRANSMISSIONS ENTRE GENERATIONS

Mercredi 20 décembre 2017
9h15-17h15
Sciences Po, Salle Goguel
56 rue des Saints-Pères 75007 Paris

Une journée consacrée au rôle de l’héritage et de la transmission dans nos sociétés modernes, du point de vue du transfert intergénérationnel du patrimoine, mais aussi des valeurs familiales, politiques, religieuses et culturelles y compris alimentaires. Quel est aujourd’hui le poids des transmissions familiales sur les goûts, les convictions et les engagements de l’individu ? Mais encore, est-on si sûr que l’héritage et la transmission soient un impensé de l’individualisme contemporain ? Quelle valeur accordons-nous au fait de transmettre ? Comment jugeons-nous le fait d’hériter ? Voir le programme ici

Entrée libre (nombre de places limités, inscription obligatoire) : LDF@ofce.sciences-po.fr

L’Année sociologique publie un N° spécial “Sociologie de l’alimentation”

 

L’Année sociologique, the sociology journal founded by Emile Durkheim, just published a special issue on ‘Sociology of food and eating’, in which members of Solal have authored three papers.

Dans ce numéro dirigé par Thibaut de Saint-Pol, les membres de Solal sont auteurs de trois articles: Continuer la lecture de « L’Année sociologique publie un N° spécial “Sociologie de l’alimentation” »

Etre Fille ou Garçon?

Être fille ou garçon

Parution de l’ouvrage “Etre fille ou garçon. Regards croisés sur l’enfance et le genre”. Éditions de l’INED. Collection «Questions de populations», n°1,  sous la direction de Mélanie Jacquemin, Doris Bonnet, Christine Deprez, Marc Pilon et Gilles Pison.

Naît-on fille ou garçon? ou le devient-on ? Comment se constituent les différences sexuées en matière d’éducation, de jeux, de droits, de représentations ? L’ouvrage revisite l’enfance et l’adolescence en prenant en compte le genre dans les processus de construction sociale. En divers lieux, sur des terrains situés en Afrique et en Europe, les auteur-e-s croisent les regards, montrent comment se fabriquent les différences entre filles et garçons.
Concernant spécifiquement l’alimentation, le chapitre de Christine Tichit sur la participation domestique enfantine, montre que la différenciation précoce des rôles sexués s’inscrit dans les pratiques quotidiennes de la socialisation familiale. Plus largement, les questions de l’accès à l’instruction, des tâches domestiques, du travail des enfants, de leurs migrations, prennent toute leur mesure lorsqu’il s’agit de définir l’enfance comme une période de la vie, différemment construite et définie selon les cultures et les normes dans lesquelles elle prend place.  Les expériences abordées ici montrent à quel point ces questions sont fondamentales pour comprendre le devenir des sociétés contemporaines.