Le CNRS produit un guide pour la protection des données en SHS

Le CNRS – j’aimerais vous dire qui au CNRS mais il n’y a pas de nom d’auteur – a produit cet été un guide pour l’application du règlement européen sur la protection des données européennes (RGPD) en SHS.

Le RGPD est entré en vigueur en mai 2018. Comprendre ce qu’il implique pour la recherche en sciences sociales est un casse-tête! je vous donnais quelques pistes dans ce billet.

Le guide du CNRS fait 36 pages, il m’a paru clair et concret. Il rappelle les définitions et les principes de la loi et décrit ce que nous devons faire. En particulier sa dernière annexe liste les différents cas de figures (données anonymes, personnelles, personnelles et sensibles) et les précautions à prendre. Il est disponible ici: https://www.inshs.cnrs.fr/sites/institut_inshs/files/pdf/guide-rgpd_2.pdf.

Il sera bien utile à celles et ceux qui réalisent des enquêtes par entretiens et par questionnaires. Il est essentiel de s’interroger sur la façon dont on va traiter les données personnelles avant de commencer tout traitement, même lorsqu’on pense que les données recueillies seront “anonymes” – car la définition de données anonymes au sens de RGPD est assez exigeante.

En revanche, je déplore qu’il laisse entièrement sous silence la question des enquêtes ethnographiques, par immersion sur le terrain. Ce problème sera particulièrement délicat sur le terrain ou l’objet de recherche amène à collecter des données sensibles (santé, opinions politiques, appartenance religieuse… le genre de sujet qui passionne les sociologues!). Il ne faut pas se cacher derrière notre petit doigt: peu d’enquêtes ethnographiques peuvent être considérées comme anonymes sauf à enquêter dans un lieu public (pour rappel une enquête qui permet la réidentification des personnes, y compris par elles-mêmes, n’est pas anonyme).

Pour l’instant, de mon point de vue, il existe deux solutions :

– une interprétation de la loi à la faveur de l’ethnographe, selon laquelle un carnet de terrain (tenu selon un principe chronologique, recueillant des informations sans caractère systématique) n’est pas un “traitement de données”: est-ce qu’une telle interprétation est juridiquement défendable? il faudrait regarder des vrais carnets de terrain, papier et numériques, pour trancher;

– surtout si des données sensibles sont collectées, la demande de dérogation auprès de la CNIL, pour réaliser une enquête sans passer par le consentement des enquêtés, tout en garantissant la sécurité des données ainsi collectées et l’anonymat des publications qui en sont tirées. C’est plus long.

Avez-vous réalisé des enquêtes ethnographiques validées par le ou la délégué.e à la protection de données de votre institution? votre expérience m’intéresse !

J’en profite pour vous rappeler la CNIL a ouvert jusqu’au 30 septembre 2019 une consultation sur l’application du RGPD à la recherche ! Ethnographes, anthropologues, qualitativistes de tout poil, unissez-vous !

 

 

Végétarisme et véganisme, autour de la notion de conversion : une présentation de Laurence Ossipow

Anthropologist Laurence Ossipow gave a talk on vegetarianism and veganism and the concept of converstion on May 16th 2018. This concept sheds light on some of the common points and commonalities between these two food-related practices.

Laurence Ossipow, anthropologue, professeure à la Haute école du travail social de Lausanne, présentait le 16 mai ses travaux sur le végétarisme dans le cadre du séminaire « Approches contemporaines de la conversion» animé par Patrick Michel (CMH, Paris) et Jean-Philippe Heurtin (SAGE, Strasbourg).

L’enjeu du séminaire, pour Patrick Michel et Jean Philippe Heurtin, est d’éprouver le concept de conversion à d’autres domaines que la religion. En matière religieuse en effet, la sociologie semble avoir fait le tour de la question : les apports théoriques de la notion semblent bien connus, et sur le plan méthodologique tous les récits de conversions se ressemblent. Mais ce concept permet-il de jeter un éclairage fécond quand on l’applique à d’autres objets ? Continuer la lecture de « Végétarisme et véganisme, autour de la notion de conversion : une présentation de Laurence Ossipow »

Séminaire: Marie Loison-Leruste sur l’alimentation dans un centre d’hébergement et Thomas Collas sur les frontières de l’artisanat alimentaire

La prochaine séance du séminaire Sciences sociales et alimentation aura lieu le 26 janvier 2018 à 14h au 48 bd Jourdan.

Nous aurons le plaisir d’accueillir deux présentations invitées:

  • Marie Loison-Leruste (Université Paris Nord Villetaneuse) : « Solidarité et autonomie en cuisine. Enjeux autour de la préparation des repas dans un centre d’hébergement pour femmes sans domicile ».
  • Thomas Collas (Centre de sociologie des organisations) : « Définir et évaluer le travail pâtissier : une sociologie des concours professionnels ».

 

Voir le programme du séminaire pour 2017-2018.

Le saviez-vous? Boisson énergisante latino, le maté est aussi un réseau CNRS énergique en méthodo!

https://bebrainfit.com/wp-content/uploads/2016/05/yerba-mate-gourd-320x209.jpgRéseau Méthodes Analyses Terrains Enquêtes en SHS

 

Le réseau Maté-shs de l’Institut National des Sciences Humaines et Sociales du CNRS, est un réseau métier initié et porté par des ingénieur.e.s qui travaillent à la production, au traitement, à l’analyse et à la représentation des données dans la recherche en Sciences Humaines et Sociales (SHS). Depuis sa création en 2014, le réseau organise des rencontres annuelles, des séminaires méthodologiques réguliers et rediffusés en ligne, met en place des Actions Nationales de Formation (ANF). Pour en savoir plus ou participer…

Solal participe à la prochaine Formation nationale du réseau Maté-shs, ANF-Questio, à Roscoff du 27 au 30 novembre 2017, qui traitera de l’enquête par questionnaires… Christine Tichit y présentera son dispositif d’enquête multiple sur les représentations alimentaires et corporelles des enfants.

 

La lettre du GDR Longévité et vieillissements sur l’alimentation et la nutrition

https://gdr.site.ined.fr/

Le Groupe de Recherche Longévité et vieillissements publie en octobre 2017 sa Lettre d’information sur la thématique Vieillissement, nutrition et pratiques alimentaires.

Le focus porte sur… SOLAL ! Anne Lhuissier et moi avons tenté de synthétiser les résultats et les projets de l’équipe sur le vieillissement. Vous pourrez aussi y lire une présentation de l’Équipe  de Recherche en Épidémiologie Nutritionnelle (EREN), unité mixte de recherche accueillant plusieurs chercheurs INRA, qui développe entre autres la cohorte NutriNet-Santé.

Vous pouvez vous inscrire à la lettre d’information en écrivant à : CnavParisRecherchevieillissement@cnav.fr.

 

Mon enquête respecte-t-elle la Loi Informatique et Liberté (LIL)?

Does my survey comply with the French law on digital information ?

Nous nous demandons tous si nos enquêtes qualitatives ou quantitatives sont conformes à la loi informatique et liberté, souvent assimilée à “la CNIL”. La législation française est en outre en train de changer: un règlement européen sur ce sujet s’appliquera dans notre droit dès le 25 mai 2018.

J’ai assisté le 11 juillet 2017 à un webinar passionnant, organisé par MATE@SHS, dans lequel Émilie Masson, juriste auprès du CIL du CNRS, a décrit les grands aspects de cette loi pour les SHS, ainsi que les changements à venir en 2018. Je ne rentrerai pas dans les détails, dont beaucoup figurent sur la page web du CIL CNRS. Voici mon pense-bête que je partage avec vous. Continuer la lecture de « Mon enquête respecte-t-elle la Loi Informatique et Liberté (LIL)? »

Journée de travail sur les rythmes alimentaires au Chili et en France

Workshop on eating rythms in Chile and France. On June 23rd Solal members, visiting scholars Claudia Giacoman and Giselle Torres, and Thibaut de Saint Pol met to discuss the rythms of meals and snacks in France and Chile. We were especially keen on commensality and synchrony 😉

Le 23 juin 2017, les membres de Solal, les chercheuses chiliennes Claudia Giacoman and Giselle Torres en séjour au CMH et Thibaut de Saint Pol se sont réunis pour discuter des résultats d’enquêtes sur le rythme alimentaire et la commensalité en France et au Chili. Et nous avons bien respecté la synchronie de la pause méridienne 😉

23 juin 2017 journée de travail Rythmes alimentaires en France et au Chili. Déjeuner dans le jardin de l'ENS Jourdan.

Note for myself: next time, take picture when we are working.

Bridg’it!, a productive and stimulating workshop

I was part of the Edinburgh group that participated in the 2nd International workshop ‘Sociology of food’: Bridg’it!

Over an enjoyable and stimulating two days we shared our current research on topics that included food for asylum seekers, changing eating patterns in Trinidad, and how the poor understand nutritional guidelines. PhD researchers from SOLAL and FRIED also presented their work.

Our discussions have given me a much better idea of the richness of the research we conduct as a group – both in terms of the variety of topics we cover, and the innovative methods we use to study them.

We thank SOLAL and CNRS for their fine hospitality. Next year – despite Brexit! ­– FRIED hopes build on these links by hosting the next of these workshops in Edinburgh.

Journée d’études Enquêtes sur l’argent et la consommation au XXe siècle

La journée d’études Enquêtes sur l’argent et la consommation au XXe siècle s’est tenue le 28 mars 2017 au Centre de sociologie des organisations (CSO, Sciences Po CNRS). Elle était passionnante. Bien sûr, j’aurais pu vous le dire avant qu’elle ait lieu… Bref. Qu’avez-vous manqué? Voici un résumé rapide.

CSO (Centre de sociologie des organisations, Sciences Po CNRS) hosted a workshop on “Surveys on money and consumption in the 20th century”, on March 28. It pointed to similarities in survey designs accross different investigators, purposes and outcomes.
Continuer la lecture de « Journée d’études Enquêtes sur l’argent et la consommation au XXe siècle »