Alimentation en lutte

Repas collectif
Dans la maison des réfugiés, repas de soutien aux grévistes de la RATP du XIVe arrondissement de Paris

J’ai pris cette photo le 7 janvier 2020. Je participais à un déjeuner de soutien aux grévistes contre le projet de réforme des retraites.

On the 7th of January I joined a lunch in support to bus drivers who had been on strike since december 5th against the draft reform of the French pension system. More than 50 people, students, neighbours, yellow vests gathered in the Home for refugees bd Jourdan.

Les conducteurs de bus, tram, métro et RER de la région parisienne sont massivement en grève reconductible illimitée depuis le 5 décembre. Beaucoup de salariés espèrent que le blocage des transports qu’ils provoquent pèsera sur l’issue de ce conflit social majeur.

Aussi des gilets jaunes du XIVème arrondissement de Paris  et des étudiants en sciences sociales du campus Jourdan de l’ENS(où est situé le Centre Maurice Halbwachs) ont décidé d’organiser un déjeuner pour les soutenir.

Ce déjeuner a eu lieu dans la toute nouvelle Maison des réfugiés, ouverte cet été par la Ville de Paris et Emmaüs et qui se situe au 50 bd Jourdan – de l’autre côté de la rue pour les chercheurs et étudiants du Centre Maurice Halbwachs. Un lieu convivial et accueillant, où prendre un café, se poser avec un livre, faire sa lessive, ou se réunir.

Nous y avons trouvé des tables et des chaises pour cinquante personnes, des assiettes et des couverts pour tout le monde (des vrais, pas des jetables), une cuisine où réchauffer les plats et faire la vaisselle… Les Gilets jaunes avaient préparé un chili con carne, les étudiants de Jourdan un couscous végétarien (et au passage, hallal). Chacun est arrivé avec un peu d’entrée, de dessert ou de boissons. Tout était bien organisé: une table pour le sucré, une table pour le salé, une pour les boissons. il y avait même des pichets pour servir de l’eau à tout le monde – et du vin.

Les discours sont restés brefs. Nous avons mangé ensemble, en discutant avec des personnes que nous n’aurions pas croisées en d’autres circonstances. Et puis le temps de la lutte a repris le dessus, les grévistes RATP sont partis vite pour aller soutenir un collègue qui faisait face à une procédure disciplinaire.

Nous avons tous senti que ce moment de commensalité nous avait donné des forces, de l’élan, avait créé du lien entre nous.  Mais ce lien n’est pas né de nulle part: ce déjeuner a été possible parce que quelques gilets jaunes et étudiant.es de Jourdan ont passé du temps avec les agents RATP sur le piquet de grève du dépot de bus situé près de la Porte d’Orléans, dès 5 heures du matin. Il a été possible parce que des gens ont cuisiné d’énormes marmites, puis ont fait la vaisselle, rangé et nettoyé.

Et Martin Bruegel a immédiatement fait le parallèle avec ses archives…

photo d'une soupe communiste pour des grévistes ardoisiers
Une photo transmise par Martin Bruegel: Grève des ardoisiers de TRELAZE, soupe communiste, le réfectoire. 1913

Bridg’it 2 : sociology of food and eating accross the narrow seas of Europe

Bridg’it 2 : La sociologie de l’alimentation continue de construire des ponts

Du 12 au 14 avril 2018 des sociologues français, écossais, danois et anglais se retrouveront à l’Université d’Édimbourg pour discuter leurs travaux en cours et construire des projets communs. C’est notre troisième workshop international.

Bridg’it 2 is our third international workshop on the sociology of food and eating. It will gather sociologists from France, Scotland, Denmark and England in Edimbourg in April (12-14) 2018.

Le cercle des  participants s’est élargi: le premier workshop, à Copenhague en 2016 réunissait SOLAL (France, Inra) et les sociologues de l’alimentation du département d’économie des ressources naturelle de l’Université de Copenhague. L’an dernier à Gif-sur-Yvette nous étions rejoints par les sociologues de l’Université d’Édimbourg, organisés au sein du réseau FRIED. Cette année, ce sont des chercheurs et doctorants du SCI à Manchester qui se joignent à nous. Ce sont donc parmi les meilleures équipes de sociologie de l’alimentation d’Europe qui vont travailler ensemble pendant quelques jours.

Dans ces workshops, nous favorisons des discussions approfondies de projets de publications ou de verrous méthodologiques à lever, nous encourageons les doctorants à présenter sur un pied d’égalité avec les chercheurs confirmés, et nous conservons du temps pour faire émerger des projets communs. Ainsi cette année, Étienne Bard et Angèle Fouquet, deux doctorants de Solal, ont proposé une communication commune, tandis que Libi  Mendez de Vigo et Claire Périer organisent une session de travail autogérée pour les participants qui sont en thèse.

Parution d’Inra Sciences sociales : « Femmes et alimentation : le rôle des normes alimentaires et corporelles »

Inra Sciences Sociales (ISS), la publication du Département SAE2 de l’INRA, a consacré un numéro récent à la sociologie de l’alimentation, qui tire les enseignements de publications récentes de membres de l’équipe.

A new publication issued from the Social Sciences Division at Inra : « Women and food : the role of food and body norms », with contributions from Solal team members, highlighting the dissemination process of social norms on food and body, and the way women receive and implement them.

Continuer la lecture de « Parution d’Inra Sciences sociales : « Femmes et alimentation : le rôle des normes alimentaires et corporelles » »

Journée de travail sur les rythmes alimentaires au Chili et en France

Workshop on eating rythms in Chile and France. On June 23rd Solal members, visiting scholars Claudia Giacoman and Giselle Torres, and Thibaut de Saint Pol met to discuss the rythms of meals and snacks in France and Chile. We were especially keen on commensality and synchrony 😉

Le 23 juin 2017, les membres de Solal, les chercheuses chiliennes Claudia Giacoman and Giselle Torres en séjour au CMH et Thibaut de Saint Pol se sont réunis pour discuter des résultats d’enquêtes sur le rythme alimentaire et la commensalité en France et au Chili. Et nous avons bien respecté la synchronie de la pause méridienne 😉

23 juin 2017 journée de travail Rythmes alimentaires en France et au Chili. Déjeuner dans le jardin de l'ENS Jourdan.

Note for myself: next time, take picture when we are working.

Claudia Giacoman, chercheuse invitée au CMH

Dans le cadre du programme ECOS-Sud de coopération scientifique avec le Chili, Claudia Giacoman sera chercheuse invitée au CMH du 12 juin au 10 juillet 2017. Claudia est professeure associée de sociologie à l’Institut de sociologie de la Pontificia Universidad Católica de Chile, où elle mène des recherches sur la sociologie de l’alimentation, du corps et de la santé. Elle coordonne depuis 2014 une vaste enquête sur la commensalité et les rythmes alimentaires des adultes de Santiago du Chili “¿Cómo comemos juntos?: Un estudio descriptivo sobre las prácticas de comensalidad en adultos de la Región Metropolitana”. Elle va mettre à profit son séjour au CMH pour approfondir l’analyse des résultats quantitatifs de l’enquête et réfléchir aux points de comparaison possibles avec les résultats issus de l’enquête SIRS, dont les questionnaires présentent de nombreuses similarités. Les premiers résultats en seront présentés lors d’une journée d’étude organisée le 23 juin.

Claudia Giacoman Hernández will be visiting the CMH from 12 June to 10 July 2017. Claudia is Associate Professor of Sociology at the Institute of Sociology of the Pontificia Universidad Católica de Chile, where she conducts research on the sociology of food, the body and health. Since 2014, she has been coordinating a survey on the topic of commensality and dietary rhythms of adults in Santiago de Chile. She will make use of her stay at the CMH to deepen the analysis of the quantitative results and to discuss the possibilities of comparison with the results of the SIRS survey whose questionnaires present many similarities. The first results will be presented during a one-day wokshop organized on June 23 to be held at the Campus Jourdan.